QUI CONSULTER ? -  Forum bien-être  - Index du Forum

QUI CONSULTER ? - Forum bien-être -
thérapie rapide voyance coaching parapsychologie psychologie interactive magnétiseur ; quelles alternatives efficaces et moins coûteuses qu'une thérapie longue. Prise de conscience des schémas bloquants. Se libérer des freins psychologiques et scénarios

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Consulter un HYPNOTISEUR
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    QUI CONSULTER ? - Forum bien-être - Index du Forum -> voyance, thérapies, psychologie, que choisir ? -> CLIQUEZ ICI =>
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Avr - 13:39 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

A DECOUVRIR SUR BORDEAU  :

HnO Hypnosophie : Hypno Découverte Tour 2016 #4 / Bordeaux le 20042016


On aborde ici quelques éléments du transfert et du contre transfert.
La problématique de l’hypnose symptomatique.
Le rapport possible entre l’ostéopathie et l’hypnose.
Retrouvez les Hypno-Découvertes Online sur http://rencontre-du-positif.jimdo.com/
La connaissance est Partage
Prenez soin de vous
Be One
Pank


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Avr - 13:39 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai - 16:10 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Bonjour a tous  Cool



Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 18 Mai - 13:14 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

La voie de l'hypnose
6 h ·

Il EXISTE UNE VÉRITABLE GESTUELLE DU BONHEUR
http://lavoiedelhypnose.fr/centre-formation-hypnose-ericks…/
Une excellente stratégie pour faire front à des émotions négatives est d’apprendre à utiliser notre corps car l’interaction corps- esprit est totalement réciproque.
Les modèles de comportement que nous choisissons dans notre vie ne sont pas anodins : Il faut être prudent dans le choix des personnages que l’on joue. La personne qui simule régulièrement des symptômes pour se dispenser de certaines obligations intimes, familiales ou professionnelles, développe un risque réel de présenter de véritables symptômes dans le futur.






plus d' infos ici : http://lavoiedelhypnose.fr/


Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 10 Juin - 12:36 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

[url:702612dd92=http://quiconsulter.leforum.eu/image/110/d/b/4/hypnose-article-4f9edef.png.htm]
[/url:702612dd92]


Revenir en haut
Printinien


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2016
Messages: 1
Localisation: Cannes

MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 18:15 (2016)    Sujet du message: L'hypnose pour maigrir Répondre en citant

Et l'hypnose pour maigrir, est-ce que vous y  avez pensé ?



Avec un hypnothérapeute qui connait bien la méthode de l'anneau gastrique virtuel, vous pouvez perdre du poids en seulement quelques séances d'hypnose (en général 4 séances).

Azur-Hypnose.com


Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Juil - 17:54 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Hypnose anti tabac vs arnaques :





Quand on parle hypnose et arrêt du tabac, le premier réflexe est de penser que les arnaques se multiplient… Alors voici quelques conseils qui vont vous aider à faire le tri entre les vrais thérapeutes de l’hypnose, susceptibles de vous aider à quitter la cigarette et les vrais arnaqueurs susceptibles de soulager votre portefeuille sans modifier fondamentalement votre addiction à la cigarette.

J’ai 35 ans de pratique en hypnothérapie derrière moi, et j’ai soutenu en 1991 ma thèse de doctorat en médecine sur les stratégies utilisables pour apporter du soin grâce à l’hypnose. Voici donc les différentes composantes qui vont vous permettre de savoir si l’hypnotiseur acquis auquel vous allez confier votre cerveau, mérite la confiance que vous lui accordez.
Le thérapeute prend le temps de connaître votre histoire
Première règle éthique, l’hypnotiseur doit prendre le temps de connaître l’histoire de son patient, les bons et les mauvais moments, et surtout de repérer les violences et les psycho-traumatismes que vous pourriez avoir subi au cours de votre vie. 30 minutes d’entretien sont un minimum requis pour éviter à l’hypnotiseur de faire des bêtises sur un terrain psychologique particulier.
Il définit avec vous les objectifs de la thérapie par l’hypnose
Deuxième règle éthique, l’hypnotiseur doit définir avec vous l’objectif que vous souhaitez atteindre, reformuler cet objectif afin de s’assurer que vous êtes bien en accord, et sur les modalités et sur les étapes nécessaires pour que vous puissiez obtenir satisfaction.
Il existe deux grandes stratégies qui permettent d’atteindre un état hypnotique :
La stratégie traditionnelle, consiste à apporter des suggestions répétitives permettant d’induire des perceptions physiques particulières chez le sujet, et de provoquer des comportements en cohérence avec les suggestions appropriées, pourvu que celles-ci ne soient pas en conflit avec les valeurs et les principes moraux du sujet.
La stratégie Ericksonienne, moins directive, permet au sujet de modifier ses comportements en conformité avec les métaphores du thérapeute, qui joue le rôle d’un accompagnant un peu plus permissif dans le cadre d’une rêverie presque éveillée.
La thérapie par l’hypnose n’est ni « magique » ni instantanée
Le candidat à l’arrêt du tabac, aime à imaginer une action rapide et magique lui permettant d’entrer dans le cabinet du thérapeute en tant que fumeur, et de ressortir totalement libre de son addiction au tabac. Certains fumeurs sont prêts à dépenser 500 euros en une seule séance pour arrêter de fumer, et ils n’oseront pas dire ensuite qu’ils se sont faits arnaquer, préférant continuer à fumer en cachette que d’avouer à leur entourage leur mésaventure.
Ce qu’il faut vérifier si vous vous lancez dans une thérapie par l’hypnose
Un tri est possible parmi les nombreuses offres existantes. Un diplôme de thérapeute, médecin, psychologue, infirmier, soignant diplômé d’État, offre un premier niveau de compétence, et une spécialisation en hypnothérapie, validée par un institut de bonne notoriété vous offre déjà une première sécurisation.
Vous pouvez et je pense que vous devriez systématiquement demander à l’hypnotiseur quelles sont ses références, quels sont ses diplômes, et recevoir une réponse facile et claire, qui sera le gage d’un respect mutuel indispensable pour cette pratique.
En cas de réticence ou de refus, de détournement d’attention, méfiez-vous, vous êtes sur une mauvaise piste.
Savoir si l’hypnose a fonctionné pour arrêter de fumer
La séance se déroule et vous voulez savoir si votre objectif, être définitivement dégoûté du tabac, est atteint ou pas.
Si le thérapeute s’est engagé sur cet objectif, qu’il vous a promis la réalisation de cet objectif à la fin de la première séance, vous êtes légitimement en droit de vérifier avant de payer si l’allumage d’une cigarette provoque chez vous le dégoût attendu. Si ce n’est pas le cas, je vous engage à ne rien régler avant d’avoir obtenu ce qui était convenu avec l’hypnotiseur.
Méfiez-vous très fortement de ceux qui vous proposent de régler d’abord, en vous assurant que vous pourrez ensuite revenir gratuitement faire d’autres séances si le résultat n’est pas satisfaisant.
Il est parfaitement légitime d’établir clairement un contrat oral ou écrit avec le thérapeute, précisant l’objectif à atteindre, les éventuelles étapes pour atteindre cet objectif, le maintien de cet objectif dans la durée, ainsi que l’engagement financier réciproque, si l’objectif n’est pas atteint.
L’hypnose est un outil d’une remarquable efficacité, pourvu qu’il soit utilisé dans d’excellentes conditions, avec un réel souci de bienveillance, et que le thérapeute soit en capacité de s’adapter aux sensibilités anxieuses, qu’il soit en mesure de repérer les sensibilités dépressives, qu’il comprenne l’histoire de son patient et des éventuelles violences subies, car ces éléments peuvent offrir à la cigarette des ancrages forts qui seront facteurs de reprise à distance, si l’hypnotiseur n’a pas pris soin de désamorcer toutes ces difficultés.
J’espère que ces quelques lignes vous permettront d’éviter des désagréments à venir et je serais ravi de recevoir vos témoignages et répondre à vos questions sur ce sujet de l’hypnose et de l’arrêt du tabac.
Jean-Noël Dubois
Médecin tabacologue



Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Juil - 23:45 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Salon Expérimenta
La Machine à Rêver présentée au salon Expérimenta, invite à accéder à l’état de conscience ouvrant aux rêves lucides, qui font du rêveur un explorateur de son inconscient. Tournant sur elle-même, elle donne la sensation de flotter dans l’espace tel un cosmonaute en état d’apesanteur, sur la brèche entre l’équilibre et le vertige contrôlé. A la manière d’un architecte, Lionel joue sur le porte-à-faux et génère toute sorte de sensations à travers des jeux de balancement. Il transforme également la relation du cerveau à son environnement sonore en diffusant des sons dans des enceintes mobiles. Sensation inédite de quitter son corps et de se dématérialiser pour un vol plané intérieur addictif.


Lionel Stockard



Pour me joindre
8 rue Joseph Serlin – 69001 Lyon
Atelier : la menuiserie, 3 rue Carquillat – 69001 Lyon
Importable : 04 78 29 89 40 / Portable : 06 84 32 24 18
E-Mail : lionel@stocard.com


[url:a390e2770d=http://quiconsulter.leforum.eu/image/110/7/a/6/experimenta-4ff3963.png.htm]

[/url:a390e2770d]


Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 23 Juil - 14:36 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

L' Hypnose Modifie l' activité du cerveau Arrow

Les effets de l’hypnose ne sont pas purement subjectifs.  L’imagerie cerebrale a révélé que cette pratique modifiait l’activité du cerveau.

Pierre Rainville, chercheur de l’Université de Montréal, a été le premier à réaliser des expériences dans ce domaine en 1997. Il a analysé l’activité du cerveau d’une vingtaine de sujets hypnotisés qu’il avait soumis à un stimulus douloureux (en maintenant une de leurs mains dans  de l’eau à 47°C). Cette expérience, répétée avec de nombreux individus, l’a amené à conclure que l’hypnose pouvait agir sur deux aspects distincts de la douleur – sensoriel (cela fait mal) et émotionnel (cela inquiète) – et à constater que ces deux composantes de la souffrance provoquaient des réponses neurologiques différentes.
Différentes zones cérébrales affectées
Le chercheur canadien a par ailleurs constaté que l’hypnose agissait sur plusieurs zones du cerveau. Elle augmentait notamment l’activation dans le cortex cingulaire antérieur (une aire du cerveau qui intervient dans l’attention et dans le contrôle du mouvement au cours d’une tâche cognitive) et du thalamus (une structure par laquelle transite l’information douloureuse). Par ailleurs, elle diminuait l’activité de structures (présentes dans les lobes pariétaux et le tronc cérébral) liées à l’établissement de distinctions entre le corps et l’environnement extérieur.
Depuis, de très nombreuses  études de ce genre ont été réalisées, notamment à l’Université de Genève. Toutes confirment, images cérébrales à l’appui, que l’hypnose modifie bien la perception de la douleur.




Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 30 Juil - 00:16 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Iris a écrit:
Pour les frileux du terme "hypnose", je tiens à préciser qu'il existe l' hypnose "humaniste", cad qu' on e s' endort pas, on ne perds pas le contrôle, et ratisse large sur la psyché du patient. Pas de perte de conscience, donc. 
Pour ça vous pouvez consulter Christine Magat



http://christinemagat.com/


Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Sep - 14:53 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Un peu lourd, mais intéressant : Ne cherchez pas d' adresse ou de contacts d' hypnotiseurs, c' est juste l' article. Il m' arrive d' en ecrire ou d' en remanier, celui ci est tel quel . Bonne lecture .

L’HYPNOSE dans les DOULEURS NEUROPATHIQUES


L’hypnose
L’état hypnotique est un mode de fonctionnement banal, naturel qui s’observe dans la vie courante. Ce sont ces instants, où « on décroche », de ce qui nous environne. Sur les quais de gares, dans le métro, station de bus, dans les boîtes de nuit, on peut être « ailleurs » et si quelqu’un nous demande à quoi on pense, on a du mal à s’en rappeler exactement. En sortant du cinéma après un bon film, vous avez du mal à réatterrir dans la réalité objective. Souvent les films sont hypnotiques, en général dans les bons, on ne ressent plus aucune gène, on ne sent plus le fauteuil, ni le temps passer. On est dans ce que l’on appelle « la transe quotidienne ordinaire ».
L’Hypnose médicale actuelle utilise en grande majorité des techniques par le biais du langage pour amener le patient dans cet état hypnotique. L’évolution du patient dans cet état n’est pas laissée au hasard, comme dans la « transe quotidienne ordinaire » mais dirigée par le médecin qui pratique l’hypnose dans un but précis. Ces techniques utilisent principalement le langage. Un mot est comme un bistouri. Il peut guérir, il peut soulager, il peut rendre malade ou il peut tuer.
Le père de l’hypnose moderne est MILTON ERICKSON médecin psychiatre, qui a commencé sa pratique et posé les bases de ces nouvelles techniques à une époque où l’hypnose était bannie aux yeux des scientifiques. Ce qui est étonnant et impressionnant est qu’ERICKSON a souffert toute sa vie de séquelles motrices au niveau des membres inférieurs (poliomyélite dans l’enfance) et qu’à 52 ans il est devenu complètement paraplégique. Il a exercé avec une constance et une détermination jusqu’à sa mort à l’âge de 79 ans. Il a constitué un cas difficile pour ses médecins dès le début de sa maladie, car il n’a jamais évolué de la façon dont eux l’entendent : au départ il devait mourir quand il avait une dizaine d’années, puis il ne devait pas récupérer comme il l’a fait…etc. Il semble que les bases de ses techniques ont commencé au moment où il est tombé la première fois malade.
De nos jours, l’hypnose est de plus en plus utilisée avec de très bon résultats. Résultats qui peuvent, dans certains cas, même devenir étonnants. L’application de l’hypnose peut avoir un intérêt certain dans les douleurs neuropathiques, dans l’amélioration des performances lors de rééducation motrice et fonctionnelle, dans la spasticité, dans les douleurs, les gènes de toutes sortes et dans les difficultés et problèmes psychologiques qui accompagnent le lésé médullaire que se soit immédiatement après traumatisme, ou à distance.
ETAT ACTUEL DE LA RECHERCHE EN HYPNOSE
Définition d’après British Médical Association (1955) : état passager d’attention modifiée chez le sujet, état qui peut être induit par une autre personne et dans lesquels divers phénomènes peuvent apparaître spontanément ou en réponse à des stimuli verbaux ou autres.
L’état hypnotique s’accompagne d’une expérience personnelle particulière et diminue systématiquement et considérablement la perception douloureuse. En outre, des phénomènes comme l’anesthésie, la paralysie, la rigidité musculaire et des modifications vasomotrices peuvent être, dans un état hypnotique produites et supprimées par suggestion ou spontanément.
Dans l’analyse de Montgomery et al 2000, les suggestions hypnotiques ont un effet analgésique important sur la douleur chronique, chez 75% de la population étudiée, constatations confirmées par d’autres études (Blankfield et al. 1995, Lambert 1996, Mauer et al 1991). Ces effets analgésiques se prolongent bien après le traitement même (Lambert 1996, Lang et al 1996, Enqvist et al 1997). Cette analgésie peut s’observer en l’absence des suggestions post hypnotiques d’analgésie.
Un des mécanismes impliqué dans cette réponse favorable peut être la modulation de la nociception (Kiernan et al 1995, Rainville et al 1997, Faimonville et al 2000).
Des nombreuses études ont essayé de retrouver une corrélation entre l’état hypnotique et l’EEG ou l’hypnotisabilitée et l’EEG. Aucune corrélation n’a été démontrée à ce jour. En ce qui concerne les potentielles évoqués, certains ont trouvé des modifications lors des suggestions pendant l’état hypnotique mais ces travaux n’apportent pas d’explication quant aux mécanismes impliqués.
Les débuts d’une ébauche d’explication commencent à être donnés par l’imagerie cérébrale. En 1985 Baer et al montrent par PET qu’il n’y a aucune modification significative de l’activité cérébrale pendant l’hypnose. Par contre, les études de Crawford et al 1993 utilisant le Xenon 133 montrent des modifications du débit cérébral régional en cours d’analgésie hypnotique (augmentation significative du débit au niveau des cortex somato-sensoriels et orbito-frontaux). Par contre, il n’existe aucun accroissement ou diminution de la consommation de glucose dans les mêmes régions. En 1997 Rainville et al mettent en évidence l’implication majeure du cortex cingulaire antérieur qui encode l’inconfort d’un stimulus nociceptif, son activité augmentant en même temps que le stimulus ainsi qu’avec la simple suggestion du stimulus douloureux sous hypnose. Faymonville et al montrent une augmentation significative du débit cérébral en hypnose dans les cortex visuels extra striés gauches (Brodmann 18.19), lobule pariétal inférieur gauche (Brodmann 40), cortex pré central gauche (Brodmann 6), cortex préfrontal gauche portion ventrolatérale (Brodman 45), cortex cingulaire antérieur droit (Brodmann 24.32), et cortex occipito-temporal gauche (Brodmann 37). Une diminution du débit sanguin cérébral est remarquée dans les cortex temporaux bilatéraux, le précuneus et le cortex cingulaire postérieur gauche et le cortex pré moteur droit. L’activation du cortex préfrontal et du cortex cingulaire antérieur peut laisser penser que l’attention du sujet est préservée lors du processus hypnotique mais la désactivation du précunéus et du cortex cingulaire postérieur peuvent suggérer que le sujet vit un état de conscience modifié.
Le traitement de l’information nociceptive est complexe et fait intervenir plusieurs sites au niveau central (noyaux thalamiques, cortex cingulaire antérieur, l’insula, les cortex somato-sensoriels, le cortex préfrontal, et le cortex prémoteur) avec une interaction en réseau. L’implication du cortex cingulaire et du thalamus dans la modulation de la stimulation nociceptive chez les sujets sains sous hypnose a fait l’objet d’études en imagerie fonctionnelle. La totalité des études en IRM F jusqu’à présent est réalisée sur le sujet sain et non pas sur des patients atteints de douleurs chroniques. Aucune étude n’a cartographié les modifications morphologiques lors du traitement par hypnose des sujets douloureux chroniques et notamment l’implication des structures du système limbique et des structures au niveau du tronc cérébral. A part les données en IRM fonctionnelle qui sont déjà pauvres, il n’y a pas d’étude concernant le tracking des fibres ni dans la douleur chronique, ni pendant le traitement par hypnose.

L’HYPNOSE dans les DOULEURS NEUROPATHIQUES
 Que peut apporter l’hypnose dans les douleurs neuropathiques ?
La complexité des douleurs neuropathiques fait que seulement une prise en charge polythérapeutique et polydisciplinaire peut amener une amélioration. L’hypnose médicale est donc un outil supplémentaire qui se rajoute aux traitements pharmacologiques. Les études scientifiques montrent que l’hypnose a un effet plus durable dans le temps (plusieurs mois voir années) par rapport aux autres traitements non médicamenteux.
 Quelles sont les modalités d’action de l’hypnose ?
Un des mécanismes d’action consiste en l’activation des systèmes descendants endogènes d’inhibition de la douleur. Il ne s’agit pas d’une action des opioïdes endogènes.
 S’agit-il d’une forme de méditation ou relaxation ?
Non. L’hypnose est une état naturel de fonctionnement cérébral, comme l’état de veille ou de sommeil. On retrouve une activité cérébrale intense, dirigée dans un but précis.
 Quels sont les risques ?
Il n’y a pas de risque. Les seules contre-indications sont quelques pathologies psychiatriques comme la schizophrénie, les dépressions graves avec risque de passage à l’acte.
 Y a-t-il des personnes non-hypnotisables ?
D’après les études, 80 % de la population normale est hypnotisable. Le plus souvent les « échecs » sont dus au choix de la technique et au manque d’expérience du médecin qui pratique. l’acte.
 Combien des séances sont nécessaires ?
Un entretien préalable est suivi d’un nombre variable de séances en fonction des individus et de leur pathologie. Un minimum de 5 à environ une dizaine. Le rythme des consultations est de1 à 3 semaines.
 Peut-on être hypnotisé contre notre volonté ?
Non.
 Y a t-il un risque de ne pas se réveiller ?
Comme vu plus haut, il s’agit d’un état naturel de fonctionnement cérébral qui peut apparaître et s’arrêter spontanément. Dans le cas d’une transe induite, celle ci est arrêtée par le médecin ou elle peut s’arrêter seule.
 Est-ce que l’on oublie tout après une séance d’hypnose ?
Le souvenir du vécu pendant la transe est gardé dans la mémoire consciente partiellement. Les détails peuvent être le plus souvent oubliés. Par contre certains souvenirs du passé considérés comme complètement oubliés peuvent resurgir.
 L’hypnose médicale est-elle similaire à ce que l’on voit à la télé ?
Non. D’une part, dans l’hypnose de spectacle, les sujets sont choisis à l’avance parmi les plus suggestibles, pour pouvoir appliquer des techniques d’induction rapide ce qui rend la méthode plus spectaculaire. Dans la pratique médicale, nous pouvons utiliser des techniques rapides, ou plus lentes, en fonction de chaque patient, de sa personnalité, de ses attentes, du but à atteindre, de sa symptomatologie. D’autre part, les suggestions intra hypnotiques, utilisées dans les spectacles sont totalement inutiles dans l’hypnose médicale, (utiles uniquement pour impressionner).
 S’agit-il d’une manipulation ?
Il ne s’agit en aucun cas d’une manipulation. Le patient peut choisir, peut changer et interpréter à sa façon les suggestions du médecin. Souvent même, il transforme les indications et les métaphores à sa façon. Il peut même refuser certaines suggestions pendant l’état intra hypnotique et le faire savoir. C’est principalement le travail du médecin de s’adapter en permanence à son patient, à ses souhaits et à son vécu du moment.
 Comment se passe une séance, en pratique ?
La première consultation est constituée principalement d’un entretien, examen clinique, etc. comme toute consultation médicale. La demande et le but du traitement sont établis.
 Peut-on retrouver, sous hypnose des événements du passé ?
Comme nous l’avons déjà évoqué, certains souvenirs du passé peuvent resurgir, mais il ne s’agit pas de retrouver des événements précis, en détail. Les souvenirs sont modifiés considérablement (que ce soit à l’état conscient ou pendant l’état hypnotique) par une interprétation subjective au moment de l’événement ainsi que à postériori dans le temps. Les études montrent que la recherche des événements précis sous hypnose peut entrainer en fait la fabrication de faux souvenirs.


Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Déc - 23:16 (2016)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Laboratoire Hypnose 'Les réflexions d'un chercheur en mieux être'

12.03.16
par Pank

HnO Hypnose Newsletters #9 : Décembre 2016

Hello ce mois ci :
– Je suis dans le Var à partir du 22 décembre si vous souhaitez qu’on organise une petite rencontre
– Les H-Ultras et inductions sont full, prochains rendez vous début février.
– Semaine formation Panko Elmanienne — 16-22 Janvier
– Pour la formation PPI sur 3 ans n’hésitez pas à me contacter
Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Ne prenez que ce qui est bon et juste pour vous
Be One
Pank
Sites :
http://www.apprendre-hypnose.org/vivre-sa-therapie/
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com
Mail : hype.ose@gmail.com
Fb : pank hno.
Skype : pank.hno


Revenir en haut
Marc de Quimper


Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2016
Messages: 3
Localisation: Quimper

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 14:56 (2017)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

On dirait un fil pour ce faire connaître ici!
_________________
hypnose Quimper


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 14 Fév - 13:00 (2017)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

https://laboratoire-hypnose.com/2017/02/13/pouvoir-limite-6-par-pank-nous-s…

Extrait :

"

En formation la semaine dernière, je soulignais que plus nous allons loin dans notre thérapie, qui pour moi est un accompagnement d’un partenaire/patient dans la découverte et l’acceptation de l’être, plus nous pouvons constater que nous sommes des robots.

Pour beaucoup, comme la limite, considérer que nous sommes des robots alors que nous ressentons des choses, que nous vivons des émotions, cela peut sembler un peu hors propos.

Pourtant quand nous cherchons à dépasser le self, nous pouvons voir autant d’ombres que de lumières. Nous pouvons nous rendre compte que nous sommes des schémas à répétition, ce que je nomme des patterns. "




Revenir en haut
MCS
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Avr - 11:28 (2017)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

https://laboratoire-hypnose.com/2017/04/12/hno-hypnosophie-161-rappel-des-t…


bonne journée à tous .


Revenir en haut
Estelle83


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2017
Messages: 4
Localisation: Var

MessagePosté le: Ven 12 Mai - 10:40 (2017)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR Répondre en citant

Pour ma petite expérience, j'ai essayé il y a quelques années l'hypnose Ericksonienne.


C'était pour arrêter de fumer, comme beaucoup lol et donc je suis tombée sur une dame qui m'a fait deux séance (50euros si mes souvenirs sont bon) et sans grand succès dans un premier temps.


En revanche, un mois ou deux après, énorme déclic, j'ai écrasé ma dernière cigarette et je me suis aidé de la cigarette electronique (comme béquille).  Shocked
Donc je considère pour moi que ça a fonctionné. 


En plus, elle m'a laissé quelque chose de bien pratique en séance... ce qu'on appel un "ancrage", un geste, qui me permet d'entrer en auto hypnose quasi instantanément, qui m'aide à gérer mon stress !  Smile Smile


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:15 (2017)    Sujet du message: Consulter un HYPNOTISEUR

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    QUI CONSULTER ? - Forum bien-être - Index du Forum -> voyance, thérapies, psychologie, que choisir ? -> CLIQUEZ ICI => Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com